3 raisons pour mettre à profit ses compétences techniques pour une carrière dans l’automatisation

ouvrier de la construction
L’'automatisation est l’avenir auquel sont déjà confrontés les travailleurs américains qui ont des compétences mécaniques et électriques. 

Les machines augmentent l’efficacité des chaînes d’approvisionnement, qui sont la pierre angulaire de l’économie. La robotique, les automates programmables (PLC) et les logiciels utilisés pour expédier des marchandises à travers le monde sont en train de devenir l’épine dorsale de notre société. Les systèmes d’automatisation subissent également un impact minimal de la pandémie de la COVID-19 et d’autres changements à grande échelle.

En d’autres termes, les techniciens possédant l’expérience et les compétences nécessaires pour construire et entretenir ces systèmes mécaniques seront très demandés pendant longtemps.

Pour en savoir plus sur ce qu’il faut pour intégrer ce domaine d’activité en pleine croissance, nous nous sommes entretenus avec le recruteur national d’Aerotek, Blake Poore. 

Quand on lui a demandé quand se lancer dans l’automatisation, Blake Poore a répondu ce qui suit : « Le meilleur moment était probablement il y a des années, mais le deuxième meilleur moment est maintenant. »

Suivre une formation avancée pour une carrière technique

Pour des raisons de sécurité et d’efficacité, la plupart des tâches d’automatisation exigent une expérience et des compétences techniques spécifiques. 

« Ce n’est pas un travail que les gens décrochent dès la sortie du lycée », souligne Blake Poore. « Une formation et une mise à niveau des compétences sont donc nécessaires. »

Mais selon le poste occupé, votre expérience technique existante peut suffire pour être pris en considération. Les perspectives d’emploi comme technicien de chantier peuvent être offertes à ceux qui ont une expérience militaire ou commerciale pratique ou qui ont suivi une formation formelle dans une école de technologie ou un programme sanctionné par un diplôme.

« Commencez par les entreprises autour de vous », recommande Blake Poore, « puis examinez les exigences qu’impliquent les postes disponibles. »

Une fois que vous avez déterminé ce qui est nécessaire, vous pouvez travailler à rebours pour trouver le bon niveau de formation. Votre expérience antérieure pourrait vous qualifier pour des programmes de transition qui forment les personnes possédant des compétences générales en mécanique et en électricité pour développer les compétences de niche qu’impliquent les services d’automatisation. 

« Vous pouvez voir des vidéos sur le bon vieux YouTube pour déterminer ce que vous devez savoir », précise Blake Poore. 

Planifier votre avancement professionnel à long terme

Bien qu’une certaine formation et un certain savoir-faire soient nécessaires pour vous lancer dans l’automatisation, le domaine offre une voie claire vers l’avancement professionnel pour quiconque souhaite s’y embarquer. 

« Il est très facile de passer de votre premier poste dans le domaine de l’'automatisation à des postes plus spécialisés », reconnaît Blake Poore. « Le plus important est de garder l’objectif final à l’esprit — si vous êtes capable d’établir des plans pour d’ici à trois ou cinq ans et vous y tenir, vous réussirez. »

Avant de vous lancer dans l’automatisation, apprenez les fondements des tâches qu’implique le poste. Au début, vous pouvez vous attendre à ce que les postes impliquent un certain nombre de changements de courroies ou d’élimination des bourrages, avec un flux quotidien d’ordres de travail à exécuter de manière indépendante. Vous devrez aussi prévoir de nombreux déplacements, qui ne cesseront de s’accroître au fur et à mesure que vous grimpez les échelons.

Si ce parcours professionnel vous intéresse et correspond à votre personnalité, passez en revue les intitulés de poste, comme par exemple ingénieur en fiabilité ou ingénieur contrôle commandes, pour voir si l’un d’entre eux vous intéresse.

« Lorsque vous vous spécialiserez finalement dans la programmation ou le dépannage d’automates, et que vous occuperez des postes tels que chef d’équipe, superviseur, chef de quart, — c’est là que vous pourrez vraiment aspirer à des salaires supérieurs par rapport à d’autres domaines d’activité », affirme Blake Poore.

Intégrer un domaine offrant diverses opportunités

« Technicien en automatisation » : il s’agit d’un terme générique qui peut inclure diverses fonctions et responsabilités. 

C’est aussi la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les postes disponibles dans un domaine innovant.

« Ce secteur d’activité a également besoin de consultants et de superviseurs, de préparateurs de commandes et d’administrateurs », précise Blake Poore. « Par ailleurs, grâce à toutes les innovations qui sont produites, dans un an, il y aura de nouveaux postes à combler qui n'existent pas encore. »

« L’'acquisition de compétences générales dans ce domaine vous garantit le succès », ajoute-t-il. « Les entreprises dans ce secteur ont besoin de personnel pour fabriquer, entretenir et expédier ces machines. Ces emplois offrent ainsi un excellent potentiel de croissance aux personnes intéressées. »

Si vous aspirez à un parcours professionnel solide à long terme, avec d’'excellentes perspectives, il est temps maintenant de vous intéresser à l’'automatisation.

Vous cherchez votre prochaine opportunité? Consultez notre site d'emplois pour consulter les postes proposés dans votre région.