Suivez ces 5 étapes lorsqu’un processus d’entrevue d’embauche n’avance pas

Vous avez tout fait correctement.

Vous avez mis à jour votre curriculum vitae. Vous avez étudié les offres d’emploi pour lesquelles vous êtes qualifié au sein des entreprises qui vous intéressent. La présélection téléphonique vous a permis de décrocher une entrevue en personne, que vous avez parfaitement réussie. Et puis…

Rien.

Au fur et à mesure que les jours et les semaines passent, vous vous demandez ce qui s’est passé. Était-ce l’entrevue? Quelqu’un aurait donné une référence négative? Vous n’êtes pas aussi qualifié que vous le pensiez? Tout cela vous rappelle vos pires souvenirs du secondaire, lorsque vous n’étiez pas sélectionné dans l’équipe de basket ou dans la comédie musicale du printemps.

Les recherches d’emploi sont stressantes même quand tout se passe comme prévu. Alors que le marché du travail s’adapte au défi lié à la COVID-19, les recherches d’emploi sont susceptibles de ne rien donner.

Quelle est la meilleure façon d’y répondre?

Taylor Marous, gestionnaire du recrutement principal pour Aerotek recommande ces cinq étapes pour faire face à une entrevue d’embauche qui n’avance pas. 

1. Soyez proactif

N’attendez pas une absence de réponse pour prendre en charge la situation. Prenez l’initiative lors de votre entrevue.

« Demandez au gestionnaire d’embauche quelles sont les prochaines étapes et quand vous pouvez vous attendre à avoir des nouvelles de lui », explique Mme Marous. « Demandez quelle est la date de début ciblée et s’il y a quoi que ce soit que vous pouvez faire pour être un candidat plus solide. »

C’est aussi le moment d’obtenir les coordonnées et les préférences de communication du gestionnaire d’embauche. Déterminez à quel moment et à quelle fréquence vous pouvez communiquer avec lui. Puis suivez ces instructions.

Si vous n’avez pas cette information, ce qui ne sera pas le cas la prochaine fois, écrivez un courriel au bureau des RH et posez les mêmes questions. Si vous travaillez avec un recruteur, il pourra également vous fournir des conseils.

2. Assurez-vous de communiquer

La première étape, qui devrait être automatique, est d’envoyer un mot de remerciement, et Mme Marous vous encourage à en faire plus.

« Qu’il s’agisse d’un appel téléphonique informel ou d’une entrevue finale, il est essentiel d’envoyer un courriel de remerciement », affirme Mme Marous. « Mais ne vous limitez pas à un message générique. Parlez de ce qui vous a marqué au cours de l’entrevue et expliquez pourquoi vous êtes motivé par cette perspective d’emploi. Cela vous aidera à vous démarquer. »

Si vous travaillez avec une agence de dotation de personnel, communiquez régulièrement avec votre recruteur. Il aura des informations internes auxquelles vous n’avez pas accès.

« Le fait d’avoir un recruteur d’Aerotek qui vous aide dans le processus peut certainement aider à faire avancer les choses », ajoute Mme Marous. « Nous avons des relations directes avec les dirigeants. Nous sommes en mesure de découvrir ce qui se passe et d’en parler avec nos candidats. »

3. Soyez transparent

Si vous jonglez avec plusieurs perspectives d’emploi potentielles, n’ayez pas peur d’en parler au cours de votre entrevue.

« Si plusieurs entreprises considèrent votre embauche, soyez transparent à ce sujet dans vos entrevues », précise Mme Marous. « Cela donnera à chaque gestionnaire d’embauche l’heure juste, autant pour eux que pour vous. »

Si vous avez déjà un premier choix, faites-le savoir à l’intervieweur. Dans vos communications de suivi, expliquez clairement votre intérêt. Un recruteur peut aider à transmettre ce message à la bonne personne et à créer un certain sentiment d’urgence.

Et rappelez-vous que la transparence fonctionne dans les deux sens.

« Si un candidat ne reçoit pas d’offre d’emploi, nous pouvons lui présenter des commentaires constructifs de la part du gestionnaire d’embauche », déclare Mme Marous. « Vous obtiendrez ainsi quelques conseils utiles que vous pourrez utiliser à votre prochaine entrevue. » 

4. Ne le prenez pas personnellement

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les recherches d’emploi sont interrompues. Des événements majeurs, comme la pandémie de coronavirus ou des catastrophes naturelles, obligent les entreprises à changer de plan. Les circonstances au sein d’une entreprise peuvent aussi changer.

« J’ai vu des cas où le financement d’un poste est retiré », explique Mme Marous, « et dans d’autres cas, le gestionnaire d’embauche n’a pas reçu l’approbation nécessaire du directeur financier. Dans de nombreux cas, une recherche d’emploi reportée n’a rien à voir avec la qualité du bassin de candidats. »

Il est également utile de se rappeler que le processus d’entrevue est bidirectionnel : trouver le meilleur poste pour vous est tout aussi important que de trouver le meilleur candidat pour l’employeur.

« Si vous n’avez pas eu de nouvelles de votre premier choix, peut-être devriez-vous reconsidérer ce choix », ajoute Mme Marous. « En effet, s’ils ne communiquent pas et s’ils manquent d’engagement, vous serez peut-être mieux ailleurs. »

5. Maintenez votre élan positif

Ne laissez pas un blocage gêner votre recherche d’emploi. Si vous attendez d’avoir des nouvelles d’une entrevue pour un travail que vous voulez vraiment, continuez à chercher.

« Il arrive un moment où il est préférable de passer à autre chose et de ne pas mettre tous vos œufs dans un seul panier », précise Mme Marous. « La meilleure solution consiste à continuer à passer des entrevues jusqu’à ce que vous obteniez une offre solide. »

Si seulement vous pouviez continuer à essayer d’entrer dans l’équipe de basket et dans la comédie musicale…