1. Home
  2. Nouvelles

Demandez à Aerotek : comment assurer la sécurité dans l'entrepôt

sécurité dans les entrepôts exigeant un casque protecteur

Vous êtes le genre de travailleur qui fait un effort supplémentaire.

S’il y a un travail à faire, vous ne laissez rien se mettre en travers de votre chemin. Vous êtes à la hauteur des défis physiques qui accompagnent le domaine. Vous en avez vu beaucoup et vous savez comment vous comporter sur le terrain.

Mais tous les entrepôts ou machines ne sont pas identiques, surtout en matière de sécurité. Il suffit d'une erreur et vous risquez d'être contraint de prendre des congés, de manquer des chèques de paie et de vous blesser gravement.

Quels conseils pouvez-vous suivre pour rester en sécurité sur le sol de l'entrepôt? Que devez-vous savoir, en tant que travailleur contractuel, sur la sécurité au travail? Quels sont vos droits et protections ?

Nous avons discuté avec la gestionnaire régionale de la sécurité d’Aerotek, Mary Beth Clark, pour répondre à ces questions. Clark possède une vaste expérience des questions de sécurité : Avant de se joindre à Aerotek, elle a travaillé pendant huit ans comme spécialiste de la fabrication et de la sécurité des entrepôts.

La sécurité commence avant que vous n'acceptiez le poste

La sécurité sur le lieu de travail commence bien avant votre première affectation à un nouveau poste. Chez Aerotek, cela commence avant même l'entretien, par un contrôle de sécurité de votre lieu de travail potentiel.

« Nous suivons une liste de contrôle pour faciliter le processus de vérification de la sécurité de nos clients », explique Mary Beth Clark. « Nous recueillons des informations sur l’état de la sécurité chez nos clients. Quel équipement de protection personnelle fournissent-ils? Offrent-ils et documentent-ils une formation en sécurité? Nous suivons ensuite la formation spécifique qu’ils dispensent à nos employés contractuels, quels que soient leur rôle et leur lieu de travail. »

Mary Beth Clark s’assure également que les clients potentiels suivent les pratiques recommandées par l’Occupational Safety and Health Administration’s (OSHA) afin de protéger les travailleurs temporaires. Souvent, les clients s’associent à l’équipe régionale de sécurité d’Aerotek pour s’assurer qu’ils assument leurs responsabilités envers leurs travailleurs.

Le processus d'entretien est l'occasion pour vous de comprendre si un emploi contractuel particulier est un emploi que vous pouvez effectuer en toute sécurité. Cela signifie qu'il faut poser des questions sur l'environnement de travail. Est-ce propre? Est-ce chaud ou froid? Est-ce bien éclairé? Quelle est l'ampleur de la levée requise? Devrez-vous faire fonctionner des machines? Le fait de poser ces questions lors de votre entretien vous aidera à poser des questions encore plus pertinentes pendant la formation et à éviter les blessures au travail.

Lorsque vous acceptez un emploi, l’équipe de Mary Beth Clark vous dispense une formation en matière de sécurité pendant le processus d’intégration.

« Nous abordons de nombreux sujets liés à la sécurité, notamment le verrouillage, le levage en toute sécurité, la sensibilisation aux espaces confinés et aux plans d’action d’urgence », explique Mary Beth Clark. « Ensuite, nous travaillons avec nos clients pour nous assurer qu’ils suivent une formation spécifique au site ».

Ces processus rigoureux de sélection et d’intégration permettent à l’équipe de Mary Beth Clark de fournir aux employés contractuels autant de connaissances que possible avant qu’ils ne commencent un travail en entrepôt.

Conseils sur la sécurité — avant votre quart de travail

Votre rôle peut consister à soulever des charges de manière répétitive, à rester debout pendant de longues périodes ou à travailler dans un environnement qui peut être froid, bruyant et proche de machines lourdes. Il est important de se préparer physiquement, alors commencez par un échauffement.

« Étirez-vous avant et après le travail, surtout si vous soulevez beaucoup de charges », explique Mary Beth Clark. « Garder vos muscles détendus peut vous aider à éviter une blessure liée au travail ».

Il incombe à l’employeur de fournir l’équipement de protection individuelle (EPI) nécessaire, mais vous devez assumer votre part de responsabilité et porter les équipements mis à votre disposition. Des chaussures antidérapantes, en acier ou à embout composite, des lunettes de sécurité, des casquettes, des gilets réfléchissants et des casques antibruit font partie des EPI que l’OSHA exige généralement des employeurs, la plupart d’entre eux étant gratuits pour vous.  

La façon dont vous commencez un quart de travail peut déterminer la façon dont vous le terminez.

Rester en sécurité sur le sol de l'entrepôt

Une fois votre quart de travail amorcé, vous êtes aussi responsable que votre superviseur de votre sécurité. Cela signifie que vous devez vous exprimer si vous vous trouvez dans une position incertaine.

« Personne ne devrait jamais avoir peur de poser des questions sur la machine qu’il manipule, la formation qu’il a reçue ou l’EPI en cause », souligne Mary Beth Clark. « Il est vraiment important que les employés posent des questions afin qu’ils puissent comprendre comment se protéger au quotidien. »

Poser des questions, surtout avant de se lancer dans une nouvelle tâche, est particulièrement important pour les employés contractuels. Le chariot élévateur de votre nouveau poste peut ressembler à celui de votre dernier emploi, mais il peut s’agir d’un modèle plus récent ou ses caractéristiques peuvent être différentes. Vous ne le saurez pas à moins que vous ne le demandiez. Votre regard neuf peut aider votre supérieur à voir qu’il existe une meilleure façon, plus sûre, de faire quelque chose.

« Les employés contractuels sont très fiers de leur travail et veulent faire avancer les choses », affirme Mary Beth Clark. « Ils veulent faire leurs preuves. Ils sont parfois prêts à prendre des risques s'ils pensent que la production sera rentable. Mais il est toujours préférable de poser des questions si vous n’êtes pas absolument sûr de votre situation ».

Après tout, ce n’est pas bon pour vous ni pour votre superviseur si vous êtes blessé au travail.

À quoi vous attendre de votre partenaire de recrutement.

Les meilleurs partenaires de recrutement seront autant investis dans la sécurité en milieu de travail que vous le faites.

Ils sauront quelles sont les responsabilités du client. C’est pourquoi il est essentiel de signaler tout incident en milieu de travail à votre recruteur, et à votre superviseur, dès que possible. La déclaration d'un accident aide les recruteurs et les dirigeants d'entrepôt à tenir des dossiers précis et peut prévenir de futures blessures.

« La sécurité est importante pour nous et pour nos clients », insiste Mary Beth Clark. « Les blessures perturbent la vie des travailleurs et nous voulons éviter cela et permettre à nos employés de rentrer chez eux sains et saufs ».