Préparer votre entreprise pour le retour au travail sur site

ouvrier de la construction portant un masque

Par Rosie Sandoval, directrice chez Aerotek

La plupart des entreprises touchées par la COVID-19 ont hâte de reprendre leurs opérations commerciales normales. Avec les protocoles appropriés en place pour assurer la santé et la sécurité des employés et des clients, le retour au travail sur site peut être la bonne décision pour de nombreuses entreprises. Cependant, pour réussir le retour au travail, les employeurs doivent mettre en place une stratégie qui aborde une multitude de nouvelles variables et exige des décisions soigneusement coordonnées. Voici des recommandations expliquant comment commencer à élaborer un plan pour faire avancer votre entreprise à nouveau.

Coordonner le retour des employés au travail sur site

L’élaboration d’un plan pour ramener les employés sur le lieu de travail nécessite une préparation et une communication appropriées. Avant tout, déterminez qui peut retourner au bureau et assurez-vous de communiquer avec tous les employés au sujet des nouvelles modalités de retour au travail. Gardez à l’esprit qu’avant de mettre en œuvre des changements, les employeurs doivent d’abord considérer la nature de chaque emploi, sa fonction et sa capacité à redémarrer en toute sécurité, et calculer le nombre minimum d’employés nécessaires pour assurer les activités sur site en cas d’absentéisme. Des aménagements doivent aussi être prévus pour les employés appartenant à des populations vulnérables, par exemple les employés dont le système immunitaire est affaibli, ainsi que pour les parents qui travaillent et les autres soignants.

Une fois que les employés savent qui reviendra sur place, déterminez si des modifications doivent être apportées aux politiques relatives aux congés payés, aux congés maladie et aux présences pour s’assurer que les employés ne se présentent sur site que s’ils sont en bonne santé. Les recommandations en matière de santé et de sécurité publiques (p. ex., CDC, OSHA) doivent également être surveillées, et les directives officielles nationales et locales doivent être respectées. Enfin, élaborez un protocole écrit pour les cas de COVID confirmés ou suspectés afin de garantir la sécurité de tous les employés.

Mettre en place une logistique sur le site de travail pour le retour au travail

Le retour au travail sans difficulté et organisé aidera les employés à se sentir à l’aise, en sécurité et à éviter les perturbations inutiles. Commencez par identifier les besoins en équipement de protection individuelle des employés qui reviennent sur place et travaillez avec les employés pour transférer leurs ordinateurs ou autres équipements de la maison au bureau tout en fournissant les désinfectants appropriés pour nettoyer le matériel. Concentrez-vous ensuite sur des détails tels que la réactivation de l’accès par badge aux bâtiments ou aux sites de travail et le rétablissement des accès aux systèmes locaux nécessaires.

Donner la priorité à la sécurité au travail

La santé et la sécurité devraient être une priorité absolue alors que les employeurs se préparent à ramener les travailleurs sur site. Pour atténuer l’'anxiété des employés et les aider à se sentir en sécurité, ils devront être rassurés quant au fait que toutes les précautions ont été prises pour réduire les risques.

L’objectif est de mettre en œuvre des changements qui limitent toute propagation de virus et l’employeur doit traiter dans les plus brefs délais tout problème lié à la sécurité ou tout cas signalé. Pour garantir une sécurité optimale, interrogez de manière appropriée les travailleurs sur leur exposition au virus à leur retour, renforcez les procédures de désinfection des postes de travail et des espaces communs, tels que les nettoyages en profondeur plus fréquents, et rappelez aux employés de se laver régulièrement les mains et de respecter les autres bonnes pratiques par e-mail ou par des affiches dans les locaux.

D’autres bonnes pratiques incluent le respect des exigences relatives à la distanciation sociale, telles que des quarts de travail et des pauses échelonnés, les changements physiques apportés aux espaces de bureau, ainsi que le maintien des réunions virtuelles même au bureau. De plus, ralentissez le rythme auquel les personnes (travailleurs et visiteurs) entrent sur les sites et restreignez l’accès aux espaces communs pour réduire autant que possible les contacts entre les travailleurs.

En conclusion

Le retour au travail sur site ne signifie pas un retour à l’activité exactement comme avant la COVID. Cependant, pour gérer le processus complexe de reprise des activités sur site, les employeurs doivent prendre des décisions importantes, coordonner de nombreuses pièces mobiles et rester sensibles aux besoins des employés. Les entreprises devraient réfléchir à la manière d’aider les gestionnaires en première ligne à diriger avec empathie, à communiquer de manière transparente et à prendre des décisions rapidement afin que les employés comprennent où ils en sont, aient accès aux ressources disponibles et aient le sentiment qu’ils peuvent faire part de leurs commentaires ouvertement afin qu’ils se sentent en sécurité et à l’aise.