Le futur de la recherche clinique après la COVID-19

Technicien(ne) de laboratoire

Par Taylor Crook et Kassandra Kaan

L’impact de la COVID-19 sur le paysage de la recherche clinique

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, les entreprises de tous les secteurs ont été touchées, y compris le domaine de la recherche clinique. En raison des ordonnances de séjour à domicile en place à travers le pays, des études de recherche ont été retardées, suspendues ou carrément annulées, et de nombreuses ressources de recherche ont été réaffectées à des essais liés à la COVID-19. Selon ClinicalTrials.gov, près de 3000 recherches ont été résiliées, suspendues ou retirées entre décembre 2019 et mai 2020. Sur ces études, 46 % (1349 études) ont été closes en raison de l’impact du coronavirus.

À quoi ressemblera ce secteur après la COVID

À quoi ressembleront les entreprises de recherche lorsqu’elles commenceront à rouvrir? Il existe quelques scénarios potentiels.

La mise en route de nouvelles études et le recrutement des patients peuvent augmenter en raison de la pression accrue exercée par les promoteurs, les patients et les chercheurs principaux pour relancer rapidement les études. Dans le même temps, en raison de la dotation en personnel et des changements opérationnels tels que le roulement du personnel pendant la COVID-19, les centres de recherche et les systèmes de santé peuvent avoir besoin de plus de temps pour retrouver une capacité opérationnelle saine. Les employés qui occupent ces postes devront réfléchir aux ressources supplémentaires nécessaires et trouver des solutions à l’impact financier causé par cette crise.

Sur la base des conversations avec les équipes de direction de la recherche, il est clair que les entreprises devront rechercher les moyens de créer plus de flexibilité dans leurs opérations. Ces solutions leur permettront de gérer les charges de travail tout en augmentant leur capacité et en affermissant leurs plans de réouverture. Mais tout en envisageant de rouvrir, de nombreuses entreprises se demandent encore s’il faut restructurer les équipes de projet ou redimensionner leur main-d’œuvre en fonction de leur capacité de recherche actuelle. En outre, elles sont confrontées à la question de savoir comment identifier avec précision les prochaines étapes pour se préparer à la réouverture et comment rendre compte de l’'impact financier de la COVID-19 sur leur organisation et leur capacité à prévoir, ce qui motive en fin de compte les investissements futurs.

L’avenir du travail

Quelle est la prochaine étape pour le monde de la recherche clinique? Les promoteurs, les centres et les organismes de recherche contractuels se concentrent désormais sur la manière et le moment où ils peuvent revenir à leur pleine capacité. Mais avant que cela ne se produise, ils doivent répondre aux nouvelles préoccupations en matière de santé et de sécurité des patients et des employés et trouver des solutions à ces problèmes, comme la télémédecine, les approches directes aux patients et la mise en œuvre de nouvelles technologies sur site pour garantir que les mesures de sécurité soient correctement en place.

À mesure que les opérations de recherche commenceront à retrouver leur pleine capacité, l’accent sera mis davantage sur la maîtrise des coûts, les moyens de maximiser l’efficacité opérationnelle et l’atténuation des risques futurs de catastrophes en matière de santé ou de sécurité. Ces mesures renforcent la nécessité d’une plus grande flexibilité au cours de cette période alors que le monde commence à revenir à la normale.

Stratégies de gestion dans le contexte de la COVID

Alors que les entreprises cherchent à revenir à des rythmes d’exploitation stables, elles devraient envisager des stratégies pour réduire les coûts, augmenter la productivité et atteindre une efficacité maximale. Nous avons observé cette tendance ces derniers mois et nous nous attendons à ce qu’elle se poursuive avec la reprise de l’activité. En intégrant des modèles de ressources flexibles, les entreprises peuvent devenir agiles pendant que les activités commencent à se stabiliser.

Les deux dernières récessions nationales nous ont appris que la plupart des entreprises recherchent des fournisseurs partenaires qui permettront de réduire les coûts et d’augmenter la productivité. Nous pensons que les mêmes partenariats seront désormais importants pour générer une valeur immédiate pour les organismes de recherche et les aider à se rétablir le plus efficacement possible. Lorsqu’elles envisagent des solutions de partenariat, les entreprises voudront sélectionner des fournisseurs spécialisés et capables de fournir des gains d’efficacité, des économies de coûts et des résultats de qualité.

Les partenariats fournissent des solutions commerciales flexibles

Voici quelques conseils pour nouer des partenariats afin de créer de la flexibilité dans les opérations commerciales et de fournir agilité, efficacité et économies de coûts sans sacrifier l’échelle ou la qualité.

  1. Évaluez les défis actuels au sein de vos opérations et les ressources nécessaires pour combler ces lacunes. Déterminez les solutions possibles et assurez-vous de comparer correctement toutes les options avant d’opter pour le choix final.
  2. Une fois les partenariats avec les fournisseurs identifiés, commencez à établir une relation entre les responsables d’exploitation et les fournisseurs sélectionnés. Assurez-vous d’inclure tous les partenaires dans les prévisions et la planification en les renseignant sur vos systèmes et processus existants tout en définissant des attentes claires en matière de résultats. Cela garantira que vos nouveaux partenaires soient pleinement intégrés dans l’entreprise et commence à avoir un impact sur vos résultats le plus rapidement possible.
  3. Une fois que vos nouveaux fournisseurs sont correctement situés au sein de votre organisation, donnez-leur un aperçu des projets à venir afin qu’ils puissent trouver les moyens de vous aider au mieux. En leur fournissant ces informations, ils disposeront de suffisamment de temps pour commencer la dotation en personnel et l’allocation de ressources. Plus vous êtes proactif dans la préparation de vos partenaires sectoriels pour les projets à venir, plus tôt ils prouveront leur valeur.

Conclusions

La COVID-19 a eu un impact sur les activités et les opérations de tous les secteurs et le domaine de la recherche clinique n’était certainement pas à l’abri de ces changements. Il y a des signes de reprise potentielle, mais pour le moment, nous ne pouvons pas prédire exactement quand cela aura lieu. Il est difficile d’imaginer un rétablissement complet aux niveaux pré-COVID en 2020; cependant, il reste du travail à accomplir et de nouveaux projets sont à prévoir. Alors que les entreprises sortent de cette crise, les dirigeants doivent rechercher des moyens créatifs pour se rétablir financièrement grâce à des économies de coûts et elles doivent trouver de nouvelles opportunités de croissance pour renforcer leurs bilans pendant que nous nous dirigeons vers l’exercice à venir.