1. Accueil
  2. Nouvelles

Le perfectionnement des compétences améliore l’offre de soudeurs qualifiés

En 2017, un fabricant et vendeur américain de matériel lourd prospère a été confronté à un défi. En effet, il devait embaucher 150 soudeurs pour réussir à exécuter ses nombreuses commandes. Toutefois, il était difficile de trouver autant de travailleurs qualifiés dans une région. Après avoir cherché des solutions pour aider ce client, Aerotek lui a recommandé de repérer des candidats prometteurs et de « perfectionner leurs compétences » en soudage en fonction des besoins de l’entreprise.

Le perfectionnement des compétences, qui comprend de la formation et des pratiques de promotion pour aider les travailleurs à acquérir de nouvelles compétences et à assumer de nouvelles responsabilités, suscite un intérêt croissant, avec raison, au sein des entreprises qui œuvrent sur le marché du travail actuel où l’offre se fait rare. Une entreprise qui choisit de déployer des efforts de perfectionnement des compétences bien développés et cohérents peut atténuer trois des principaux défis actuels des employeurs : trouver des travailleurs qualifiés, combler le déficit de compétences et augmenter le taux de rétention.

Bassin de nouveaux soudeurs

Aerotek a lancé le programme en sélectionnant des candidats ayant des antécédents professionnels solides et une volonté d’acquérir les compétences requises. Les candidats possédaient différentes expériences de travail, notamment dans des entrepôts, la vente au détail, des restaurants, la construction et l’aménagement paysager. Une fois inscrits, les travailleurs ont commencé un programme spécialisé élaboré par le fabricant pour accélérer l’acquisition de compétences en soudage. En tout, le fabricant a fourni quatre formateurs d’expérience pour le programme.

« Le programme est très complet et comprend une formation en sécurité, une formation en classe où les participants apprennent la théorie du soudage, puis environ quatre semaines de pratique en soudage, explique Lauren Hickey, gestionnaire sur site d’Aerotek. Les candidats qui réussissent le test de soudage 2G à la fin du volet de formation en classe passent ensuite à l’atelier où ils sont jumelés à un formateur. Ils poursuivent alors leur apprentissage avec ce formateur en travaillant avec des ponts roulants, des plans et tous les autres aspects de la fabrication. »

Au cours des quatre semaines de formation, les travailleurs gagnent 14,75 $ l’heure, puis une fois qu’ils travaillent dans l’atelier, ce salaire passe à 18,27 $ l’heure. Depuis le lancement du programme en juin 2018, l’entreprise a réussi à former plus de 100 nouveaux soudeurs. Les classes, qui sont offertes chaque mois, comptent généralement une douzaine de candidats.

« Ce programme permet au fabricant de former les nouveaux soudeurs dans les pratiques et les procédés particuliers dont il a besoin, mentionne Mme Hickey. Ainsi, même s’il s’agit de nouvelles compétences pour ces travailleurs, il y a également des avantages à apprendre exactement en fonction des besoins de l’employeur. »

En plus de pourvoir à des postes qualifiés au sein de l’entreprise, le fabricant a constaté une amélioration de la loyauté des employés ainsi que du taux de rétention au sein de ce groupe d’employés, souligne James Hall, directeur de compte pour Aerotek.

Autres perspectives au sein de l’entreprise

Pour les travailleurs qui démontrent une bonne éthique de travail, mais qui n’obtiennent pas les compétences pour être qualifiés comme soudeurs 2G, le fabricant est souvent capable de trouver d’autres postes disponibles dans des domaines comme l’assemblage. Aerotek et le fabricant travaillent ensemble pour fournir du soutien et des commentaires aux employés dans la transition vers leur nouveau rôle.

« Cette façon de faire permet au nouvel employé de s’adapter rapidement en plus d’être avantageuse pour le client, car elle lui permet de pourvoir des postes supplémentaires sans avoir à passer par un nouveau processus de recrutement et d’embauche », explique M. Hall.

Cours d’anglais langue seconde gratuits sur place

Le programme a également aidé le fabricant à atteindre un objectif secondaire, soit d’accroître la diversité de ses effectifs, note M. Hall. Le directeur des ressources humaines du fabricant s’implique beaucoup dans l’embauche de travailleurs de tous les horizons, qu’il s’agisse d’anciens combattants, d’hommes, de femmes ou de personnes de diverses ethnies.

« Comme un des formateurs est multilingue, Aerotek a pu embaucher de nombreux candidats qui ne parlent que l’espagnol. Cela a permis d’ouvrir de nouvelles portes au sein de notre communauté où il y avait une barrière linguistique dans le passé », indique-t-il, en précisant qu’Aerotek emploie également des recruteurs multilingues.

Fort de ce succès, le fabricant et Aerotek ont financé un programme sur place destiné à fournir aux employés des cours d’anglais langue seconde. Les cours, qui sont donnés deux fois par semaine pendant une heure et demie avant le début des quarts de travail, ont été lancés avec le soutien du gouvernement local.

Un succès sur toute la ligne

Le service des ressources humaines du fabricant est extrêmement satisfait du programme, surtout du succès obtenu en matière de rétention et de diversité.

« En fin de compte, le partenariat que nous avons avec notre client a abouti à une solution qui a été bénéfique pour toutes les parties en permettant de former plus de 100 soudeurs, qui possèdent maintenant des compétences recherchées et permanentes », précise Mme Hickey. Quel que soit le secteur d’activité des entreprises qui embauchent de nombreux candidats ayant des compétences spécialisées, il vaut la peine pour elles d’explorer les avantages de la mise en place d’un programme de perfectionnement des compétences.

Vous voulez en savoir plus sur la résolution des problèmes de main-d’œuvre? Communiquez avec Aerotek dès maintenant.