1. Accueil
  2. Nouvelles

Comment surmonter les périodes sans emploi de votre parcours professionnel

La période sans emploi qui figure dans votre CV est l'un des problèmes les plus frustrants lorsque vous cherchez un nouvel emploi. L'état actuel de l'économie est incroyablement difficile pour intégrer le marché de l'emploi et peu importe la cause de cette période sans emploi, il se peut qu'un gestionnaire d'embauche ait de la difficulté à comprendre cette situation. Cependant, il existe de nombreuses façons de vous présenter lors de la recherche d'emploi qui empêcheront les gestionnaires d'éliminer votre candidature.
Il peut être frustrant de vivre une période sans emploi, mais si vous avez dû vivre cette expérience, vous n'êtes pas la seule personne. Bien que l'on puisse croire que les gestionnaires d'embauche négligent la candidature de personnes qui ont connu de longues périodes sans emploi, n'abandonnez pas. Vous pouvez leur faire changer d'avis plus facilement que vous ne pourriez le penser. Si vous avez une bonne attitude et une bonne stratégie lors de votre recherche d'emploi, vous aurez un avantage par rapport à la concurrence.

Pour surmonter une période sans emploi, il est recommandé de rédiger un CV en fonction des champs de compétences, selon le site Web The Ladders. Si vous êtes sans emploi depuis un certain temps ou que votre expérience ne correspond actuellement pas à votre recherche d'emploi ni à vos objectifs de carrière, vous pouvez utiliser ce type de CV pour mettre en valeur toutes les compétences pertinentes que vous avez développées. Vous vous présenterez comme une personne très travaillante ayant de nombreuses habiletés dont toute entreprise pourrait tirer avantage. Ensuite, vous devriez expliquer comment vous avez acquis ses compétences en énumérant les différents postes que vous avez occupés. Cette approche ne fonctionnera pas pour toutes les situations, mais pourra vous aider à prouver aux gestionnaires d'embauche que ce n'est pas parce que vous n'avez pas eu de travail dans le passé immédiat que vous n'êtes pas qualifié.

De plus, n'importe quel travail à temps partiel que vous avez occupé pendant votre période sans emploi devrait certainement encore figurer dans votre CV. Qu'il s'agisse d'un poste à temps partiel, d'un travail de pigiste, d'un stage ou même de bénévolat, vous avez certainement acquis des compétences utiles grâce à ces expériences. Soulignez les responsabilités précises découlant du poste et mentionnez toutes vos réalisations importantes. L'expérience acquise lors d'un travail de pigiste ou de conseil-expert, en particulier, est souvent perçue comme étant du même niveau de qualité que le travail à temps plein. Ces emplois vous permettent d'acquérir une expérience reliée à l'industrie, en effectuant souvent les mêmes tâches que vous feriez normalement si vous aviez un poste à temps plein.

Le réseautage peut toujours aider
Comme l'indique le site Web The Ladders, votre réseau peut jouer dans de nombreux cas un grand rôle dans l'amélioration de vos efforts d'embauche. Que vous souscriviez aux publications ou aux chaînes de courriel, rejoigniez les associations locales ou rencontriez régulièrement des amis provenant du même secteur, vous aurez accès à plusieurs sources de renseignements de divers secteurs industriels. Les nouvelles accompagnent souvent les publications concernant les toutes dernières directions et les plus récents avancements de l'industrie et vous pourrez aussi connaître les compagnies qui prévoient d'embaucher. Les associations locales sont idéales pour rencontrer de nouvelles personnes et vous faire connaître comme un travailleur intelligent et qualifié offrant des qualités positives. Pendant ce temps, les gens de votre réseau peuvent vous fournir des renseignements à jour sur les compagnies qui peuvent embaucher ou même sur les ouvertures dans les bureaux de leur propre employeur. Une recommandation peut souvent faire de votre CV une formalité plutôt qu'une nécessité.

CanadaJobs a ajouté que si vous êtes encore inquiet des périodes sans emploi dans votre parcours professionnel, vous pouvez souvent fournir des références provenant d'employeurs précédents, particulièrement si vous aviez peu de contrôle sur la période sans emploi en question. En entendant un ancien patron ou collègue lui dire que vous êtes prêt et enthousiaste à l'idée de réintégrer un emploi dans un secteur particulier et que vous avez des compétences solides et excellentes, un gestionnaire d'embauche peut avoir confiance en vos habiletés et être probablement plus disposé à tenir compte de votre candidature.

Si vous décrochez une entrevue et que votre intervieweur vous demande à l’improviste les périodes sans emploi, soyez honnête et ouvert. Si vous pouvez expliquer les circonstances relatives à cette période sans emploi ainsi que les efforts que vous avez mis pour la surmonter, vous prouverez à votre intervieweur que vous pouvez réussir en dépit des échecs et que vous êtes disposé à travailler à tout prix.