1. Accueil
  2. Nouvelles

Comment réduire les coûts en heures supplémentaires dans le secteur manufacturier

La période de grande prospérité pour les entreprises manufacturières a mené à une croissance des opérations et du nombre d’employés au cours de la dernière année. Cependant, selon un nouveau rapport rédigé par Staffing Industry Analysts, cette croissance bien accueillie a entraîné une augmentation majeure des heures supplémentaires que les fabricants doivent payer aux employés.

Cette augmentation a connu une récente accélération : selon des données désaisonnalisées du U.S. Bureau of Labor Statistics, les heures supplémentaires hebdomadaires moyennes sont passées de 4,3 heures lors de la première moitié de 2017 à 4,5 heures dans la seconde moitié de 2017, le tout suivi d’une augmentation à 4,6 heures en janvier et à 4,7 heures en février.

L’augmentation des heures supplémentaires à payer (chaque heure devant être payée « à temps et demi ») peut peser lourd sur les dépenses salariales d’un fabricant. Par exemple, une entreprise qui verse en moyenne 4,7 heures supplémentaires paie un supplément sur 10,5 % des heures travaillées (4,7 heures supplémentaires sur 44,7 heures totales) et le montant de ce supplément équivaut à 5,3 % de la paie.

« Pour les employeurs qui doivent assurer un fonctionnement constant de leurs activités, s’appuyer sur les heures supplémentaires peut avoir de graves effets négatifs au fil du temps, fait remarquer Nathan Coin, gestionnaire de l’exploitation des divisions chez Aerotek. C’est l’une des principales raisons qui justifient de faire appel à la souplesse des travailleurs occasionnels pour répondre aux augmentations soudaines d’activités qui pourraient autrement entraîner des dépenses salariales très élevées. »

Comme exemples de telles augmentations d’activités, M. Coin souligne la demande populaire lors de la période des Fêtes et la forte hausse de la demande pour les boissons énergétiques l’été. Même lorsque ces situations sont prévues, il indique qu’il est souvent plus efficace de combler les besoins avec du personnel temporaire plutôt qu’avec des employés à temps plein.

L’utilisation moyenne des heures supplémentaires a augmenté dans tous les secteurs manufacturiers comparativement aux moyennes désaisonnalisées de la première et de la deuxième moitié de 2017, ce qui signifie que les dépenses en heures supplémentaires sont une préoccupation croissante ayant une grande incidence sur tout le secteur, indique SIA.

Vous voulez en savoir plus sur la réduction des coûts des heures supplémentaires? Communiquez avec Aerotek dès maintenant.