1. Accueil
  2. Nouvelles

L'industrie de la construction connaît un regain de vie au Canada

Déjà reconnue comme un point fort de l'économie canadienne, l'industrie canadienne de la construction continue à montrer un élan prometteur en matière d'emploi. Une certaine évolution dans le pays pourrait sans doute se traduire en une augmentation marquée des employés salariés.
Selon un récent rapport de Research and Markets, l'industrie canadienne de la construction de 2009 à 2013 a été solide et sa croissance continuera à court terme. Au cours de cette période, l'industrie de la construction a atteint un taux de croissance annuel composé de 8,43 %, soutenu en grande partie par des investissements privés et publics qui provenaient de plusieurs secteurs du marché. La construction industrielle, résidentielle et des infrastructures a été soutenue par la croissance du marché. De plus, les perspectives de développement sont positives, car le gouvernement canadien a annoncé qu'il se concentrerait sur l'amélioration des normes de la construction du pays.

On s'attend à ce que certains autres secteurs du marché en émergence fassent en sorte que l'infrastructure du Canada atteigne un nouveau taux de croissance annuel composé d'environ 5 % au cours de 2018. Bien que ce résultat soit en déclin par rapport à la période de croissance précédente enregistrée, ce secteur détient un important potentiel de croissance pour les années à venir. Sa croissance sera attribuable à un investissement important dans des projets résidentiels à bas prix susceptibles de mieux développer le système de logement, de même qu'un nouveau plan économique en matière de construction pouvant augmenter les ressources disponibles en logement et en édifice du pays d'ici la fin de la décennie environ.
Plus précisément, le nombre total de mises en chantier dans les zones urbaines est en hausse. En fait, tandis que les mises en chantier d'habitations individuelles diminuait de 1 300 unités entre 2013 et 2014, les immeubles d'habitation ont plus que compensé grâce à une augmentation de près de 5 000 unités. Cependant, on s'attend à ce qu'elles se stabilisent au cours des prochaines années. Mais, jusqu'à nouvel ordre, elles continueront à croître.

Des industries partenaires en partie responsables de la croissance
Reed Construction Data a remarqué l'existence d'une certaine tendance qui prend de l'importance au fil du temps. Sur le marché canadien, deux des trois provinces du pays qui sont responsables de la production de pétrole sont les deux premières régions les plus populaires qui ont observé une hausse des emplois en construction. Cette création d'emplois a été observée non seulement pour des projets de ressources individuels, mais aussi dans les secteurs auxiliaires, permettant ainsi de fournir de meilleurs logements aux nouveaux travailleurs et à leur famille.

Cette hausse des emplois en construction a principalement profité à la Saskatchewan et à l'Alberta. En Saskatchewan, au cours de la dernière année, plus de 4 000 nouveaux emplois ont été créés, soit une augmentation de 8,5 % des postes. L'Alberta, en particulier, a vu la création de 18 300 nouveaux postes sur le marché avec un taux d'augmentation global de 7,6 %.

Cette tendance devrait se poursuive étant donné que les propriétaires des industries de la fabrication et de la production de pétrole entreprennent l'agrandissement de leurs installations afin de mieux pouvoir répondre à la demande du marché. Les taux d’utilisation de la capacité représentent une partie importante de la croissance de cette industrie. En effet, un taux de 85 % constitue un point de référence de l'industrie pour indiquer des niveaux de production efficaces.

Nouveaux travailleurs demandés
Cette situation au sein de l'industrie est prometteuse, mais il faudra de nombreux nouveaux travailleurs pour qu'elle profite vraiment de ce potentiel de croissance. Des études de 2013 réalisées par l'organisme de l'industrie de la construction ConstruForce Canada indiquent que le pays pourrait connaître un déficit de près de 250 000 travailleurs de la construction d'ici 2021. La plupart de ces nouveaux travailleurs seront nécessaires pour remplacer plus de 200 000 travailleurs qui prendront leur retraite dans les dix prochaines années.

Dans l'ensemble, d'ici 2021, c'est environ 36 000 emplois qui seront créés dans l'industrie de la construction. Tandis que la construction résidentielle diminuera, la construction non résidentielle augmentera. Ce sera bientôt un véritable défi de pourvoir ces postes.