1. Accueil
  2. Nouvelles

Ce que vous ne savez pas peut vous nuire

Thumbnail Image
Selon un récent sondage réalisé auprès de 1 400 employeurs et 13 000 candidats par Allegis Group Inc, il vaut vraiment la peine d'accorder davantage de temps au processus de présélection des nouveaux candidats à un poste.

Il est frustrant pour toutes les personnes impliquées dans le processus de mener des entrevues avec des candidats non qualifiés. Cependant, il est très facile de récupérer le temps passé à suivre un processus de présélection documenté des candidats parce qu'il permet de restreindre les entrevues aux meilleurs candidats. En outre, il est encore plus important d'investir du temps dans la présélection parce qu'elle contribue à éliminer les candidats qui ne sont pas entièrement honnêtes.

Plus des deux tiers des gestionnaires d’embauche disent avoir découvert un énoncé trompeur ou avantageux sur un curriculum vitæ et 43 % indiquent avoir découvert qu'un nouvel employé ne possédait pas les compétences qu'il prétendait avoir. Ne vous laissez toutefois pas décourager par ces données. Sachez qu'il existe des moyens d'éliminer les candidats non qualifiés, même ceux qui se présentent comme étant qualifiés.

Les dirigeants suivent un processus éprouvé durant l'étape de la présélection. Voici quelques facteurs qui contribuent au succès de la présélection.

  • Clarté de la description du poste : il est primordial de s'assurer que la description du poste est claire à la fois pour les gestionnaires d'embauche et les recruteurs. Toute ambiguïté peut rendre la présélection plus difficile ou moins efficace. Les recruteurs seront plus efficaces si les questions de présélection sont pertinentes en fonction du poste.
  • Harmoniser les questions de présélection en fonction de la description de poste : les questions de présélection pour les gestionnaires d'embauche et les recruteurs doivent être élaborées en fonction de la description du poste de sorte que chaque groupe puisse évaluer les candidats selon les mêmes critères.
  • Utiliser un processus de présélection à plusieurs étapes : les organisations qui sont les plus satisfaites de l'ensemble de la présélection et du recrutement semblent être celles qui utilisent plusieurs tactiques de présélection.
    • Entrevues entre collègues : il est plus probable que les futurs collègues utilisent les compétences techniques que le nouvel employé devrait posséder. Par conséquent, ces employés sont les mieux placés pour évaluer le savoir-faire technique de leurs éventuels collègues.
    • Vérifications officielles des références : la meilleure façon de vérifier officiellement les références concernant les compétences d'un candidat consiste à faire appel à un ancien superviseur. Idéalement, les vérifications des références devraient être faites avant de présenter les candidatures au gestionnaire d'embauche. Bien que les vérifications des références exigent du temps, elles ont montré qu'elles représentaient une technique de présélection efficace.
  • Évaluer la compatibilité culturelle : neuf employeurs sur dix mentionnent que la compatibilité culturelle est un élément important dans la décision d'offrir un poste à un candidat ou dans le choix d'un candidat d'accepter un poste. L'importance croissante de la compatibilité culturelle devrait inciter les employeurs à utiliser des questions d'entrevue ou des outils d'évaluation pour faciliter la prise de décision.

Selon les résultats du sondage, lorsque les gestionnaires d'embauche effectuent une présélection en fonction des tâches, une présélection liée à la culture et des vérifications de références, leur taux de satisfaction augmente de 31 %.

Vous voulez en savoir plus? Revenez la semaine prochaine pour la partie 5 de 5 ou accédez au document technique contenant les résultats complets du sondage.